Comment enregistrer un parcours certifiant au Répertoire Spécifique (ex : inventaire)

De dans
658
Comment enregistrer un parcours certifiant au Répertoire Spécifique (ex : inventaire)

Le monde de la formation est rythmé depuis ce début d’année 2019 par les nombreux décrets d’application du projet de loi “Choisir son Avenir professionnel”.

Chez OK Solution, vous savez que nous sommes sur le front pour vous informer et décrypter les nouveaux décrets d’application.
Voir notre dossier spécial

Focus sur le Répertoire Spécifique…
Il s’agit de l’ancien Inventaire (géré à l’époque par la CNCP et repris par France Compétences). Il répertorie les parcours qui certifient des compétences professionnelles (compétences transversales ou compétences métiers).

Dans cet article, nous dresserons les intérêts pour votre organisme de formation d’enregistrer un parcours (notamment un programme de formation) au Répertoire Spécifique (ex Inventaire), les intérêts pour vos futurs apprenants et les étapes pour accéder au “Graal”.

Retour sur les conditions d’accès

Le Répertoire Spécifique (ex Inventaire) et le RNCP (répertoire national des certification professionnelle) forment les répertoires nationaux. Il s’agit des entités qui enregistrent des certificats et des titres professionnels.

Le Répertoire Spécifique recense les certifications et habilitations correspondant à des compétences exercées en situation professionnelle*.

Pour en savoir + sur les différences entre RNCP et Répertoire Spécifique, consultez notre article dédié.

Pour commencer, vous devez vous assurer que la certification que vous allez enregistrer apportera des compétences connexes à vos futurs formés sur un métier déjà existant.

Par exemple : vous êtes un prestataire en action de formation en massage et vous souhaitez enregistrer votre spécialisation en massage “femme enceinte”.

*Définition de L’AFDAS.org

Une certification inscrite au Répertoire Spécifique est formalisée par un référentiel de compétences.

Le référentiel de compétences décrit des compétences spécifiques à un domaine professionnel. Il peut également décrire des compétences transversales, cohérentes à une plusieurs activités professionnelles.

Ce qui m’amène au point suivant, comment s’y prendre ?

Les étapes d’accès

Vous l’aurez compris, le référentiel de compétences doit être construit à partir des besoins en qualification du marché du travail.

Comment identifier que votre formation répond à un besoin d’employabilité ?


Etape 1 : apporter des preuves


Vous devrez apporter la preuve dans un dossier de contextualisation qui reposera sur des données économiques et sociales avérées.
Nous vous recommandons pour maximiser les chances de réussite de la constitution de votre dossier de le compléter par des enquêtes et des appuis professionnels (ex : lettres de recommandations).
L’autorité légitime n’est certes plus obligatoire. Cependant, nous pensons que les membres de la Commission de France Compétences seront sensibles à des appuis émanant de branches professionnelles ou d’acteurs économiques importants.


Etape 2 : s’enquérir des nouveaux critères d’examen


Selon le décret n°2018-1172. Art R 6113-11
Validation de l’adéquation des connaissances et compétences visées par rapport aux besoins du marché du travail
Qualité du référentiel de compétences et du référentiel d’évaluation
Mise en place de procédures de contrôle de l’ensemble des modalités d’organisation des épreuves d’évaluation
La prise en compte des contraintes légales et réglementaires liées à l’exercice des compétences professionnelles visées par le projet de certification ou d’habilitation
Ou, la cohérence des correspondances mises en place avec des blocs de compétences de certifications professionnelles enregistrées dans le répertoire national des certifications professionnelles
Ou les modalités d’association des commissions paritaires nationales de l’emploi de branches professionnelles dans l’élaboration ou la validation des référentiels

Etape 3 : constituer les référentiels


Référentiel de compétences : quels sont les objectifs, les compétences acquises ou visées ?
Il s’agira de présenter le parcours proposé sous forme de référentiel de compétences. L’action de formation est un moyen pour les atteindre.

Référentiel d’évaluation : comment vérifiez-vous l’acquisition par le stagiaire ?
Chaque compétence devra être décrite et il sera également important de travailler sur les méthodes et les critères d’évaluation de chaque compétence.


Etape 4 : enregistrer la demande en ligne


L’arrêté du 4 janvier 2019 précise une nouvelle procédure d’enregistrement et prévoit (petite révolution 🙂 la mise en place d’une téléprocédure.
Tout se fait désormais en ligne sur le site de France Compétences

L’intérêt d’enregistrer un parcours certifiant au Répertoire Spécifique


Enregistrer un parcours certifiant peut apparaître au premier abord contraignant mais vous apportera de nombreux bénéfices.

Vous accédez aux fonds du CPF


Qu’on se le dise, s’enregistrer au Répertoire Spécifique vous permettra d’accéder au fond du CPF (compte professionnel de formation). Vos futurs stagiaires pourront librement choisir votre programme de formation via une application mobile sans un accord préalable de leur employeur.

Vous apportez votre pierre à l’édifice


Par le projet de loi “Choisir son avenir professionnel”, l’Etat met l’accent sur les formations permettant de développer l’employabilité en France. Vous mettez ainsi votre savoir, votre savoir-faire, votre pédagogie et sans doute beaucoup de vous aussi, dans le développement des compétences. Former à de nouvelles compétences c’est :

  • Donner la possibilité de sortir d’une période d’inactivité
  • Prétendre à un nouveau poste
  • Créer des vocations
  • Sortir de sa zone de confort

Vous vous inscrivez dans une action d’amélioration continue


Etre formateur/formatrice ou vouloir le devenir, c’est aussi être conscient.e de s’inscrire dans une démarche de qualité. (voir notre formation sur la qualité).

Concrètement, c’est quoi une démarche de qualité ? C’est entre autres savoir se remettre en question. Remettre en question à la fois ses outils, sa pédagogie, son savoir pour tendre à un niveau de satisfaction optimum.
Dans la mesure où le titre est renouvelable tous les 5 ans, il est important dès à présent de vous poser 2 questions importantes :

  • Qu’est -ce qui motive ma décision d’enregistrer une formation au répertoire spécifique ?
  • Quelle est mon ambition pour mon centre/organisme de formation dans les années à venir ?

Vous souhaitez en savoir + sur l’enregistrement au Répertoire Spécifique, contactez-nous.

Vous souhaitez enregistrer un parcours de formation au Répertoire Spécifique  ? 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *