Comment se former quand on est formateur ?

De dans ,
253
Comment se former quand on est formateur ?

Référentiel qualité des organismes de formation

Se former quand on est organisme de formation, c’est comme être bien chaussé quand on est cordonnier, bien coiffé quand on est coiffeur ou encore bien assuré quand on est assureur… 😉

Je dois l’avouer, beaucoup de nos clients ont été mis devant le fait accompli de cette exigence lors de la mise en œuvre du Datadock.

“Comment ça ? je dois me former ? moi ? mais pourquoi faire ?”

Ou encore “oui je sais…
j’aimerai bien mais j’ai pas le temps/les moyens…”

Et oui, n’avons-nous tous pas eu un professeur d’anglais ou d’espagnol au collège ou au lycée qui enseignait une langue dite ” vivante” sans être retourné dans le pays concerné depuis plus de 10 ans ?

Se former, mettre à jour ses compétences, ce n’est pas qu’une obligation pour vos clients ! C’est aussi (et j’oserais dire tant mieux !) une obligation pour vous, centres de formation !
Quand les auditeurs du Datadock acceptaient une “promesse” de futures formations pour ceux qui n’avaient rien à déclarer, les auditeurs du RNCQ risquent d’être plus regardant.
Le constat étant posé : qui doit, comment et à quoi se former ?

Formation au RNCQ et préparation au 1er audit

Qui est concerné ?

C’est nouveau et c’est tout le monde dans l’organisme de formation.

Je cite : “Indicateur 22 : Le prestataire entretient et développe les compétences de ses salariés, adaptées aux prestations qu’il délivre »

NB : les prestataires indépendants démontrent leur démarche de formation continue.
TOUT votre personnel salarié est concerné, comme dans toutes les entreprises de France (cf. l’obligation nationale de formation tout au long de la vie > c’est ce qui vous fait, entre autres, travailler si vous formez des salariés !).
Ce qui est important dans ce référentiel qualité, c’est « adaptées aux prestations qu’il délivre ».

Comment prouver une démarche de formation quand on est formateur ?

Le guide de lecture nous cite plusieurs moyens :

  • Formation continue (bien sûr)
  • Communauté de pairs
  • Groupe d’échange et analyse de pratiques

Gardez en mémoire de pouvoir “PROUVER” à votre auditeur (et à quiconque vous le demanderait) les différentes montées en compétences.

Sur quoi se former ?

Inspirons-nous des 3 indicateurs de la veille présents dans notre nouveau Référentiel Qualité !
  • Indicateur 23 du RNCQ : la Loi et la réglementation des organismes de formation
  • Indicateur 24 du RNCQ : votre secteur d’intervention (sécurité, esthétique, management, etc.. !)
  • Indicateur 25 du RNCQ : la pédagogie et la technologie en formation
Le champ est vaste n’est-ce-pas ?
Comment vous situez-vous sur ces 3 champs ? Si vous deviez vous donner une « note » entre 1 et 10 ?

Que vous soyez créateur ou formateur depuis de nombreuses années, tout semble indiquer que des mises à niveau peuvent être envisagées ! En tant que formateur, vous êtes bien placé pour savoir qu’apprendre « sur le tas » est une bonne base et qu’elle ne suffit pas à maîtriser un sujet, si ce n’est au détriment de nombreuses heures de travail.

La grande majorité des clients dont je parlais au début de ce billet nous disent aujourd’hui qu’ils ont pris conscience de la nécessité de se former et prévoient désormais des plans de formation sur 2 à 3 ans, en fonction de leur budget FIFPL ou autre et de leur temps disponible !

Vous souhaitez vous former au RNCQ ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *